Produire pour le marché local et acheter localement

Circuits courts et vente directe

Du fait d’une conjoncture économique agricole difficile depuis des années les producteurs se tournent vers une agriculture de production régionale où les terroirs, spécialités et recettes sont mis en avant par les filières agro-alimentaires.

Cette nouvelle offre de l’agriculture correspond à notre demande en consommation alimentaire de produits agricoles proches de chez nous dont nous pouvons vérifier la qualité. Le Bio quant à lui se développe significativement et ses coûts de production en baisse lui permettent de s’aligner progressivement sur les produits non biologiques industriels.

Face à de nouveaux usages (consommateurs et producteurs) favorables à la santé humaine, animale et végétale dans un environnement eco-responsable, les filières de proximité se développent avec des circuits de distribution courts, parfois même avec des ventes directes à la ferme chez l’exploitant.

 

La proximité avec le monde agricole apporte de nombreux avantages

L’agriculture de proximité induit une relation directe entre les consommateurs locaux et l’environnement.
Les agriculteurs depuis toujours façonnent le paysage, travaillent les sols, les talus, les bois et les forêts, sont impliqués dans la consommation et la qualité de l’eau.

Le monde agricole est l’acteur majeur de l’architecture de la ruralité.

Aujourd’hui sensibilisée et volontaire pour une production plus proche de l’Homme et de la Nature, l’agriculture non seulement s’adapte mais devient le moteur d’un changement profond qu’elle porte avec des projets d’agro-écologie, de bio-diversité, de maintien des patrimoines génétiques, de recherche et de développement autour par exemple de fruitières forêstières, l’implantation de nouvelles essences d’arbres, la gestion de la filière bois, de recherche phytosanitaire, etc…  Ses attributions sont conséquentes et se diversifient pour maintenir, préserver, protéger et optimiser les territoires dans leur diversité.

Cette proximité avec le consommateur final est un lien local qui alimente des intérêts communs : diversifier la production, jouer la carte des produits de saison, enrichir les sols en diminuant l’utilisation d’intrants de synthèse, vendre et distribuer localement (en diminuant le dette carbone) pour manger mieux dans un environnement plus écologique.

Soutenir l’agriculture

Les métiers de l’agriculture se diversifient. Le nombre d’exploitants baisse. Le travail familial laisse place au salariat. Nombreux sont les nouveaux agriculteurs à ne pas venir du monde agricole. Les niveaux de formation sont de plus en plus élévés. Les orientations technico-economiques des exploitations évoluent rapidement : c’est tout une ancienne agriculture qui disparaît avec tout à imaginer et à revoir dans un monde en mutation.

Quelques chiffres simples qui en disent long sur la situation :

Nombre d’exploitations agricoles en France : 1 100 000 en 1988 et 451 600 en 2013 (soit une baisse de presque 60%). Le nombre d’exploitations Bio est en nette progression : il est passé de 20600 en 2010 à 25000 en 2013, soit une augmentation de 18% et cette augmentation s’accélère. La production Biologique représente environ 136000 emplois directs, 17000 de plus qu’en 2016. Le nombre d’emplois directs diminue dans les autres filières et le Bio recrute.

L’agriculture française produit un excédent commercial de + de 6 millards d’euros. Elle se trouve à la 3ème position derrière la chimie, parfums et cosmétiques et les matériels de transport. Mais attention car la valeur de la production agricole française est passée de 79 milliards d’euros en 1980 à 71 Milliards en 2016, soit une baisse de presque 12%. Et plus significativement encore elle a reculé en passant de 7% du PIB français en 1980 à 3,5% en 2016.

 

Acheter ce qui est produit localement

C’est une solidarité envers les producteurs de proximité de nos régions, ceux qui ont fait le choix de la qualité à servir dans nos assiettes, un choix utile pour toutes les raisons évoquées préalablement. Donner la part belle aux producteurs locaux et régionaux c’est augmenter l’excédent commercial en mangeant mieux et de plus en plus Bio. C’est aussi protéger l’environnement de nos territoires.

 

Vous appréciez cette initiative ? Partagez-là, apportez-lui votre soutien sur votre réseau, c’est important

 

 

 

 


Chambre d'Agriculture
Le Monde
Agence française pour le développement et la promotion de l'agriculture biologique
http://agreste.agriculture.gouv.fr

Page parente / sujet : Faisons profiter l’emploi local